LA NEUROBOX | 3 rue Niepce 06000 Nice | 04 89 97 36 38 | 06 27 36 36 16|contact@laneurobox.fr

Remotiver son enfant à l’école, comment s’y prendre ?

Comment remotiver son enfant ?

N’est-ce pas le rêve de tous les parents de voir son ado motivé et impliqué dans sa scolarité ?

N’est-ce pas le rêve des ados de retrouver du plaisir à apprendre et une utilité aux longues heures passées sur les bancs de l’école, à endurer des profs pas toujours sympas alors que l’on pourrait faire de bonnes batailles de boules de neige (c’est presque de saison) ou jouer à de bonnes parties de Fortnite (c’est peut-être plus à la mode) ?

Et si je vous dis que le bilan d’orientation est une première étape pour y arriver ?

Ca n’est pas juste un gadget permettant de remplir des cases sur Parcoursup.

Si nous vous conseillons d’offrir un bilan d’orientation à votre enfant, c’est parce qu’il s’agit d’un outil précieux pour lui et pour sa prise en charge à la Neurobox.

Le bilan d’orientation à la Neurobox ne sert pas à dire « oh cette formation serait sympa pour toi » non, c’est avant tout un savant outil d’investigation de sa personnalité et de ses intérêts. Il permet de se révéler, de se découvrir des qualités insoupçonnées et de mieux comprendre son fonctionnement. C’est aussi une bonne base pour développer sa motivation et son implication dans la scolarité.

Vous voulez savoir par quel miracle ?

Voici quelques explications !

La recette de la réussite

 Pour réussir, que ce soit dans le sport, la scolarité, la musique ou entrepreneuriat, il faut être persévérant. En effet, sans persévérance, le moindre échec vous décourage, vous vous résignez ou vous fuyez la situation. Pour éviter, dans les cas extrêmes, le décrochage scolaire, il faut endiguer le découragement qui résulte d’une impression de n’avoir aucune prise sur le cours des événements.

Chez un élève dont les résultats sont en baisse et en deçà de ses capacités cognitives et intellectuelles, il faut développer ou redévelopper sa persévérance. Or, celle-ci ne s’acquiert que si l’on est motivé.

D’ailleurs, nous entendons fréquemment «il n’est pas motivé ».

Il est facile de constater que plus un élève est motivé, plus ses résultats sont bons. A l’inverse, un élève démotivé voit ses résultats chuter.

Mais qu’est-ce que la motivation ?

Il existe plusieurs types de motivations dont les principales sont :

  • la motivation intrinsèque qui correspond aux plaisirs d’apprendre, à la curiosité. Dans ce cas, intrinsèque veut dire faire les choses par choix et pour soi et développer son autonomie.  L’accomplissement de ses objectifs personnels oriente cette motivation. La motivation intrinsèque est celle qui développe le plus la persévérance.
  • la motivation extrinsèque qui est alimentée par des facteurs extérieurs comme faire plaisir à ses parents, être le premier de la classe ou prétendre à des études prestigieuses par exemple.

Et comment développer la motivation ?

Grâce à la mise en place d’objectifs :

En effet, les recherches scientifiques démontrent que les personnes qui ont des buts précis et concrets sont plus performantes lors de la réalisation d’une tâche.

De manière générale dans les études ou dans le sport, la mise en place d’objectifs permet d’accroître son attention sur les choses pertinentes, d’augmenter ses efforts (sans effort !), de développer sa persévérance (tant que l’on n’a pas atteint son but, on poursuit ses efforts) et sa flexibilité ou sa recherche de stratégie (si un élément inattendu se met sur le chemin de l’objectif, on va rechercher une autre stratégie pour atteindre son but).

Pour faire simple :

Objectifs<motivation<persévérance<réussite

Quels sont les différents types d’objectifs ?

Il existe plusieurs types d’objectifs dont :

  • Les objectifs de maîtrise et de performance dépendent des efforts et habiletés personnels. Ils sont facilement réajustables, ils développent le sentiment de compétence et la confiance en soi.
  • Les objectifs de résultat comme un classement, dépendent de facteurs externes non maîtrisables comme un adversaire plus fort, erreur de notation. Ils sont davantage rigides.

Il vaut mieux éviter d’avoir uniquement des objectifs de résultats et privilégier les objectifs de performance ou un mixte d’objectifs de performance / résultat.

Quelles sont les caractéristiques d’un bon objectif ?

  •  Précis, concret, daté et mesurable pour pouvoir le visualiser et stimuler la motivation.

« Augmenter ma moyenne en maths », n’est pas assez précis.

Il vaut mieux dire :

« Je veux maîtriser parfaitement mon chapitre sur les fonctions et obtenir au minimum 13 au prochain contrôle trimestriel »

  • Ambitieux, difficile et raisonnable pour l’énergie et le contrôle.

Vouloir une moyenne de 13 dans 6 mois alors que l’on a déjà 12 n’est pas assez stimulant.

Vouloir une moyenne de 18 dans 1 mois alors que l’on a 7, ou vouloir bannir toutes les lacunes accumulées en 1 semaine, sont des objectifs trop compliqués et trop anxiogènes.

  • Évaluable et ré-actualisable pour le contrôle émotionnel

Les notes obtenues correspondent à des objectifs de résultats et comme nous l’avons vu, ce n’est pas forcément l’idéal pour développer la confiance en soi. Malheureusement, dans la scolarité, les notes demeurent la référence auxquelles nous sommes quelques peu obligés de nous référer. Il faudra veiller à contrôler la maîtrise des notions et la méthode de travail sans notation avec l’aide d’un professeur.

Dans le sport, il s’agit d’éviter d’avoir comme objectif la première marche du podium (cet objectif est trop sujet à des facteurs externes comme le niveau des adversaires ou un mauvais arbitrage). Privilégier des objectifs de vitesse, indépendants des adversaires ou des objectifs de mouvements-enchaînements.

  • Organisé dans le temps et décliné au quotidien pour la confiance et la concentration.

Un objectif établi à plus ou moins long terme, doit être séquencé au maximum.

Par exemple, si vous avez 10 de moyenne et que votre objectif est d’atteindre 16, les séquences seront les suivantes :

-12 de moyenne dans 2 mois mais surtout une maîtrise totale des chapitres concernés (objectif à court terme)

-14 de moyenne dans 4 mois mais surtout une élimination de toutes les lacunes existantes (objectif à moyen terme)

-et enfin 16 dans 6 mois mais surtout parfaite maîtrise de l’ensemble de ses cours, (objectif final à long terme)

L’objectif à court terme devra être décomposé de façon hebdomadaire et/ou quotidienne.

Par exemple revoir un chapitre par semaine, répartir des exercices sur toute la semaine.

  • Effectuer régulièrement des feedback

Il est nécessaire de comparer régulièrement son évolution à ses objectifs. Si les objectifs à court et moyen terme sont atteints c’est que nous sommes sur la bonne voie.

Si les objectifs ne sont pas atteints ou atteints trop rapidement c’est que nous devons les réajuster. Mais surtout, il s’agira de faire le point sur la méthode employée, comprendre les raisons de ce décalage et procéder à des changements (revoir les méthodes d’apprentissage ou d’entraînement, enlever les blocages psychologiques…).

Le bilan d’orientation dans tout ça ?

Le bilan d’orientation permet de visualiser son futur et de mettre en place ses objectifs à long terme.

Les objectifs à long terme peuvent être parfois anxiogènes car trop éloignés dans le temps. Lors du bilan, les objectifs à long terme sont séquencés à moyen terme, à court terme mais aussi quotidiennement.  Les objectifs deviennent ainsi concrets et visualisables. Cette visualisation permet de leur donner vie en programmant son corps et son cerveau pour l’accomplir grâce à l’imagerie mentale. Ces objectifs sont surtout importants au début (en début de préparation, de révisions pour un examen, en début d’année, pour débuter un sport…) afin de mettre en route la machine. Ensuite les habitudes de travail s’installent, des automatismes se créent, l’ascension vers la réussite se fait naturellement. De nouveaux objectifs peuvent apparaître.

Grace à ce processus de mise en place d’objectifs et de feedback, on :

-relance la motivation

-développe la persévérance

-provoque la réussite

Trois piliers de la méthode Neurobox !

La spirale de la réussite
By |2018-12-04T14:49:28+00:0004/12/2018|difficultés scolaires|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment