LA PSYCHOLOGIE DU SPORT

psychologiue à Nice - psychologie du sport

Psychologie du sport vs Préparation mentale

Un même domaine : des objectifs différents, des outils différents

Il est fréquent de confondre préparation mentale et psychologie du sport. En tant que professionnelle de la psychologie du sport et de la préparation mentale et par expérience j’aime différencier clairement les deux.

Explications…

Une préparation mentale est différente d’un suivi en psychologie du sport.

En effet, les objectifs de la prise en charge, les outils utilisés, l’implication du staff et du sportif sont différentes. Autant la préparation mentale est rentrée dans les mœurs, faire appel à un psychologue du sport reste confidentiel. Pour beaucoup, tout ce qui a attrait au psy fait référence aux problèmes psychologiques, aux faiblesses. Heureusement quelques athlètes comme Teddy Riner ne cachent plus leur suivi régulier avec un psychologue ce qui, je l’espère, participera à dédramatiser et à généraliser le psychologue du sport.

Mais alors quelle est la différence entre un préparateur mental et un psychologue du sport ? Essentiellement la formation.

 

Des professionnels différents

Sachez que pour être préparateur mental, il n’y a pas d’obligation de diplôme ou de cursus de formation particulier. Grosso modo, n’importe qui peut être préparateur mental. Il existe évidemment des diplômes de qualité en France ou à l’étranger mais leur obtention n’est pas obligatoire …

Concernant le psychologue, ce titre est protégé et réglementé. Un cursus universitaire est obligatoire (master 2 en psychologie au minimum). N’importe qui ne peut donc pas se prétendre psychologue, ce qui garantit un minimum d’expérience et de connaissance théorique. Le psychologue du sport est généralement aussi préparateur mental. Par contre le préparateur mental n’est nécessairement pas psychologue du sport.

La préparation mentale

La préparation mentale s’inscrit dans un objectif sportif précis ou à préciser ensemble. Nous parlerons donc de compétitions, de saisons sportives, de classement, de temps, de points. Le but sera de développer la gestion du stress et des émotions lors des compétitions, développer la motivation, éviter les erreurs, viser le dépassement de soi …

Longtemps sous-estimée et sous-entrainée, la préparation mentale est maintenant reconnue indispensable, à l’instar de la préparation physique et de la préparation technique. Sa pratique s’est démocratisée dans les clubs et ce n’est plus une « honte » d’avoir recours à un préparateur mental.

En effet, les performances physiques et techniques sont de plus en plus difficiles à repousser à cause des contraintes physiques du corps, de la biomécanique.

La préparation mentale fait donc la différence dans une compétition à haut niveau.

Tout comme la préparation physique ou technique, la préparation mentale est idéalement intégrée dans la préparation globale du sportif. J’apprécie travailler en étroite collaboration avec le staff du sportif afin d’intégrer la préparation mentale à la préparation physique et technique. Ainsi, un planning, un emploi du temps strict, bien organisé et approuvé par tous pourra être mis en place.

Les outils utilisés

Car, à l’instar de la préparation physique et technique, la préparation mentale à des techniques et des outils spécifiques et demande un entrainement régulier, du temps, de la patience et des exercices spécifiques. Pour un maximum d’efficacité, tout est calibré, étudié, corrigé et réadapté au fur et à mesure.

Les outils utilisés sont : l’imagerie mentale, les techniques de relaxation, le biofeedback, le feedback, les techniques de concentration…

Quand le sportif ou le staff souhaite une préparation mentale, nous ciblons les objectifs (maitrise, performance, à court terme, à moyen terme, à long terme). Nous parlons motivation, concentration, performance, sensation, dépassement des limites…

Les modalités de prise en charge

L’athlète de haut niveau ou le sportif amateur peut l’effectuer seul ou à l’aide de leur entraineur.

Pour plus de professionnalisme et de précision, l’aide d’un professionnel de la préparation mentale est nécessaire.

Le cadre est alors assez codifié bien qu’individualisé. Il favorise l’approche pluridisciplinaire et la communication entre tous les membres du staff. La présence du préparateur mental sur le lieu de l’entrainement et/ou de la compétition est un plus mais celle-ci peut s’effectuer en cabinet.

La psychologie du sport, quand faire appel à un psychologue du sport

Lors d’un suivi psychologique on ne se focalise plus sur l’échéance sportive, la saison ou les objectifs de performance ou de maîtrise. La prise en charge est bien plus globale et profonde.

Les objectifs et problématiques traités en psychologie du sport

Les problématiques traitées en psy du sport sont :

-les souffrances psychologiques et le mal-être des adolescents sportifs de haut niveau

-la prévention des risques chez les adolescents sportifs (arrêt prématuré de la carrière sportive, décrochage scolaire, éloignement familiale, troubles alimentaires…)

-guidance parentale et soutien des parents des jeunes sportifs de haut niveau

-compréhension et gestion de l’échec à répétition

-gestion des troubles anxieux (et pas seulement du stress avant compétition)

-gestion des traumatismes infantiles pouvant avoir des répercussions sur les performances sportives

-gestion des souffrances psychologiques profondes (symptômes dépressifs, anxiété sociale, trouble de la personnalité, manque d’estime et de confiance en soi…)

-gestion et compréhension psychologiques des blessures à répétition

-gestion et compréhension psychologique des abandons à répétition avant et pendant les compétitions

-passage à la retraite sportive

-conflits familiaux dans le cadre de la carrière sportive

-conciliation du projet sportif et de la carrière professionnelles…

Les modalités de prise en charge en psychologie du sport sont différentes de la préparation mentale.

La prise en charge s’effectue en cabinet, elle est plus ou moins longue en fonction des problématiques à traiter. C’est le sportif qui donne le tempo des séances, le suivi psychologique suit les besoins du sportif. Se sentir à l’aise avec son psychologue et avoir confiance en lui est indispensable. Un rapport collaboratif et une alliance thérapeutique s’installent au fur et à mesure des séances. Tout comme dans la préparation mentale, tout changement demande de la persévérance et de l’implication dans le processus de changement.

Les séances restent confidentielles et soumises au secret professionnel. La communication avec le staff n’est pas la norme sauf demande contraire du sportif.

Les outils utilisés

Les outils utilisés sont davantage de type thérapeutique (TCC, thérapie de soutien, thérapie des schémas, restructuration cognitive, écoute bienveillante, guidance parentale, séance familiale…)

Des exercices sont fréquemment donnés entre les séances (recueil des situations problématiques, exercices de relaxation, restructurations cognitives…)

Le soutien psychologique peut déboucher sur une préparation mentale ou s’effectuer en parallèle.

Nous Contacter

Aurélie houot - psychologie du sport - psychologie de l'adolescent - troubles anxieux

Aurélie HOUOT, Directrice générale

06 27 36 36 16

22 rue Gioffredo,

06000 Nice

Prendre rendez-vous
prendre RDV en ligne

contact@laneurobox.fr

06 27 36 36 16

Préparation mentale sportifs, psychologie du sport